La pêche à la ligne : exposition rétrospective Charlotte Castanier

Peut-être l’avez vous déjà croisée dans le 18ème arrondissement de la capitale : Charlotte Castanier suspend depuis 7 ans à son balcon des mobiles au bout d’une canne à pêche, flottant dans les airs, au gré de son inspiration. Cette artiste multi-facettes commence en 2009 un travail sur les mots et réalise des tentures brodées à la machine à coudre. Une partie de son travail est à retrouver aux éditions Mémoire Vivante durant le mois de mars 2019.

Le vernissage de l’exposition aura lieu le jeudi 7 mars 2019 à partir de 19h, à Mémoire Vivante, 12 rue Lacuée.

charlottecastanier.com
@castapaillotte
#charlottecastanier

Moire et mouvante
« Originaire de Côte d’Ivoire et plus précisément d’Abidjan la Capitale, G débuté en Afrique de l’Ouest pour une jeunesse d’or et douce, à la majorité, je suis venue en France pour mes études et pour y vivre.
Après des zuétudes artistiques aux Beaux Arts de Marseille, G escaladé Paris et ses merveilles en devenant graphiste-illustrateur mais aussi auteur d’animations pour la maison Duran-Duboi.
G fait plusieurs métiers dans le domaine de l’édition…..
Ensuite, je suis entrée dans la Mode en créant une marque à mon Nom, mais ce kisurtout née pas vendable…. mon pantalon debou zoulou pocoup.
G également enseigné les Arts visuels avec Clotilde Pradère et la Ligue de l’Enseignement pour plusieurs écoles primaires de Paris.
En 2009, G commencé un travail sur les mots et réalisé des tentures brodées avec ma machine à coudre, c’était très chouette et je reprends cela aujourd’hui sur mon balcon en écrivant des mots lettre.
Depuis 7 ans, j’installe un “mobile” au bout d’une canne à pêche, suspendue à mon balcon et qui flotte dans les airs, que je change régulièrement au gré de mon inspiration et de l’actualité.
L’exposition fait la jointure entre l’avant d’après et l’après d’avant en mémoire vive… »